Le moodboard : l’inspiration derrière la 3D

Chez Kub Studio, on aime croire qu’on lit dans les pensées. Mais notre vrai superpouvoir, c’est le moodboard. On a beau être créatifs et ingénieux, c’est à votre imagination qu’on souhaite donner vie. Le moodboard est une petite fenêtre sur votre esprit. Il est l’occasion, pour vous, de projeter votre vision sur papier et, pour nous, de nous en imprégner. C’est le point de départ d’un projet solide qui prendra exactement la direction que vous envisagez.

Qu’est-ce qu’un moodboard?

Le moodboard est un collage d’images, de textes et de tout autre élément illustrant l’idée que vous avez en tête. Il est la plus importante source d’inspiration des artistes 3D. Comme un entrepreneur en construction se fiera au plan d’une maison, l’artiste ou le technicien 3D se basera sur le moodboard pour construire votre image.

Moodboard chambre à coucher

Cette planche d’inspiration comprend tout ce que l’on veut retrouver sur l’image. Des planchers à la couleur des murs, en passant par les meubles et les éléments de décoration. Elle précise où et comment vous souhaitez mettre votre produit en valeur. Elle peut même indiquer l’angle de caméra et l’éclairage recherchés. Et pour tout ce qui ne s’illustre pas, par exemple la hauteur des plafonds? On y va de brefs commentaires.

Cet outil créatif vient en tout début de projet. On vous demande de le concevoir avant même l’étape de soumission. Grâce à cette description détaillée, on peut facilement évaluer le temps et les ressources requises par votre mandat. Un moodboard explicite entraînera une soumission précise.

Si une image vaut 1000 mots, le moodboard est le brouillon de l’histoire que vous voulez que votre image 3D raconte.

Moodboard VS image d’inspiration

Il y a une différence entre un moodboard et une image qui nous inspire.

Le moodboard est très détaillé. Il comprend exactement ce que l’on veut retrouver dans l’image de synthèse. Concrètement, c’est un assemblage ordonné de plusieurs images.

L’image d’inspiration, c’est une seule image qui donne une idée générale de l’ambiance recherchée.

Salon de billard

Ce salon de billard pourrait facilement servir d’inspiration. On imagine une ambiance feutrée, avec un petit côté vieillot, mais toujours très élégant. On y dénote un goût pour les couleurs foncées et les matières confortables. C’est cependant le moodboard qui indiquera comment cette ambiance prend forme pour vous.

Disons que vous vouliez justement créer un salon billard. Cette inspiration transmet le feeling d’un salon de billard. Le moodboard décrira votre salon de billard.

Comment créer un moodboard?

Avant de commencer, vous devez vous poser quelques questions. Quelle émotion est-ce que mon produit suscitera chez l’utilisateur? Quel style transmettra cette émotion? Contemporain, nordique, côtier? Ces questions permettent d’établir la trame de fond de votre image. Une simple recherche sur Pinterest, sur Houzz ou même dans notre portfolio vous aidera à y répondre.

Une fois que c’est fait, il faut chercher les éléments qui créeront ce style, soit les objets qui composeront l’image. Attention : si ces images sont en deux dimensions, on devra les modéliser en 3D. Le temps de modélisation s’ajoute au projet, et donc à la facture. C’est pourquoi, à cette étape, on vous suggère d’utiliser des banques d’images 3D, comme 3dsky. Ces plateformes sont alimentées par et pour des artistes 3D. Intégrez leurs items ainsi que leur URL à votre moodboard. On ira ensuite les chercher et les intégrer à votre image. Il s’agit d’une solution moins dispendieuse, mais tout aussi efficace et adaptable.

Bien sûr, en ce qui concerne votre produit, on veut l’original! Lui, nous le modéliserons. Nous le créerons de A à Z, avec toutes ses particularités. C’est le cœur du projet, c’est notre expertise. On fera de même si vous avez aussi imaginé des accessoires bien précis, que vous ne trouvez dans aucune banque. Ce processus relève toutefois d’une tout autre conversation! Pour aujourd’hui, concentrons-nous sur l’étape préliminaire qu’est le moodboard, voulez-vous?

Vous complétez cette étape en écrivant ce qui ne s’illustre pas. Voyons le moodboard ci-haut, pour Evoke de Metropolitan. Comment faire un collage des moulures encadrant la fenêtre? Il valait mieux le décrire. Même chose pour l’angle dans lequel ils souhaitaient voir les accessoires sur la commode. Bref, les détails, les dimensions, les précisions à apporter aux images, on les retrouve en commentaires.

Les essentiels d’un bon moodboard

Un moodboard efficace répond à deux impératifs un peu opposés : il est complet, mais aussi simple.

D’une part, il est complet dans le sens où il comprend tout ce dont l’artiste à besoin de savoir. Les meubles, les accessoires, les indicateurs d’ambiance… Si un élément est laissé à la discrétion de l’expert 3D, c’est précisé. Celui-ci n’a donc pas de questions, il est prêt à commencer son travail.

D’autre part, il est simple dans le sens où il ne contient que l’information pertinente. Il est clair, précis et concis. Un moodboard doit être un outil. S’il s’étend sur trois pages, il n’aide plus personne. Il ne joue pas son rôle non plus s’il est dessiné au plomb en deux minutes sur un coin de table. L’information est présentée et vulgarisée de façon à ce que tout le monde comprenne.

Les pièges à éviter

Au risque de nous répéter : un moodboard est précis. De ce fait, si le moodboard présente une vue d’en haut, c’est l’angle dans lequel on produira l’image. Si ce n’est pas l’angle de caméra voulu, il faut le changer ou le préciser en commentaire.

Il faut aussi éviter de se contredire. Si on nous demande une ambiance feutrée, mais que le moodboard est rempli de couleurs néon… Ou encore, si on nous demande un décor minimaliste, mais que la planche d’inspiration est très chargée… Nous préciserons certains éléments de style ensemble avant de commencer.

Comment utilisons-nous le moodboard?

Le moodboard, c’est l’idée que vous avez en tête en format « bricolage ». Le rôle du studio est d’en produire un rendu photoréaliste.

Le niveau de ressemblance entre votre version et la nôtre dépend du niveau de précision du moodboard. S’il est extrêmement défini, on peut pratiquement l’imiter dans les moindres détails. S’il est plus vague, il nous pousse à faire preuve de davantage de créativité, à inventer plus. Dans ce cas, le client doit nous faire confiance, et ce n’est pas un défi désagréable à relever!

À un certain point dans la relation client, est-ce qu’on cesse d’utiliser le moodboard? Non. On l’emploie même avec les clients réguliers. La force de nos projets communs, c’est l’idée du client jumelé à notre créativité. On vient qu’à bien connaitre les clients. Leurs goûts, leurs styles. Mais si connaisseurs peut-on devenir, vous serez toujours l’expert de votre produit. C’est à votre imagination, à votre stratégie qu’on veut donner vie. Avec le temps, le montage du moodboard devient moins laborieux pour le client. Et de notre côté, on connaît les préférences des clients, on sait quelles questions poser, quelles suggestions faire. Chaque image reste toutefois unique, avec ses exigences propres.

Mais si le projet n’est pas une pièce ou un paysage?

Si votre projet n’est pas une pièce ou un paysage. S’il ne comprend pas d’accessoires. S’il s’agit simplement, par exemple, de votre produit sur un fond blanc. Utilise-t-on le moodboard quand même? Oui… et non.

On peut l’utiliser. Il peut quand même préciser les couleurs, la perspective, l’éclairage, les dimensions. Pensez à Apple, qui présente toujours sa marchandise sous le même angle, de la même grosseur.

On peut cependant se tourner vers un tableur, mieux connu sous le nom de spreadsheet. Sous forme de liste, il comprend le numéro de modèle du produit, l’angle et le fini désiré. Peut-être même une image de référence! Le chargé de projet saura vous dire si votre projet requiert un moodboard ou un tableur.

Le story-board

Cousin plus technique du moodboard, le story-board est l’outil équivalent qu’on utilise pour concevoir une vidéo 3D.

Le story-board est un scénario illustré plan par plan. Il peut ressembler au moodboard lorsqu’il précise l’ambiance, le décor, l’angle de caméra ou encore l’éclairage. Son contenu s’apparente toutefois plus à des croquis et à des descriptions de ce que l’on voit. Il décrit l’action, la durée, la narration et parfois le texte à inclure dans le visuel. Comme en témoigne ce story-board d’Alu-Rex, il ressemble à une bande dessinée qui décrit le contenu de la vidéo.

Story-board

Pour une animation technique, c’est moins d’un story-board que des plans de l’appareil à animer qu’on a besoin. On voudra connaitre ses composantes, leurs dimensions, leur assemblage, leurs angles, leurs mouvements. Un jet d’eau à tel endroit avec un angle de X degrés aura une allure et une force bien spécifiques. Ce sont les dessins techniques qui nous permettent de reproduire fidèlement ces appareils.

Et pour les non artistiques dans la salle

On doit se l’avouer : tout le monde n’a pas les compétences pour créer un moodboard. À l’occasion, dans un rush, certains n’ont juste pas le temps. N’ayez crainte! Nos Kubistes peuvent vous aider. Ils ont néanmoins besoin d’une ligne directrice.

Ils s’informeront du style recherché. Ensuite ils vous demanderont de chercher des images que vous aimez. (Et, parce que vous avez lu cet article, vous saurez exactement ce qu’ils veulent dire par images d’inspiration! Ah ah!) Avec ces images, ils monteront un moodboard qu’ils vous feront valider et le tour est joué.

Sinon, lorsque l’image désirée est extrêmement précise ou l’ambiance très nichée, il peut être approprié de faire affaire avec des designers.

 

Comme le disait Einstein, « si vous ne pouvez l’expliquer simplement, c’est que vous ne le comprenez pas assez bien ». Le moodboard, c’est l’expression la plus simple de votre pensée. Son processus de création vous permet de visiter ou de revisiter votre offre de produit. Ça nous permet, à notre tour, de comprendre qui vous êtes, ce que vous faites et ce que vous voulez transmettre. C’est ensuite qu’on prend le relai et que commence le travail technique de modélisation.

Vous avez un projet créatif en tête?

À lire aussi sur notre blogue

Voir tous les articles
©2021. KUB Studio
Site web créé avec par Sudo agence web